De Litteris

18-3-2017

La bande-son

coulisse-bande-son

Les coulisses, le retour !

Mon fidèle tablier n’est qu’une des composantes qui me font oublier le monde extérieur: une bonne bande-son est également essentielle pour entretenir la concentration, oublier le reste du monde et ne pas sentir le temps qui passe.

En fonction des besoins, je pioche donc dans mes BO préférées (toutes celles des Ghibli, des Kurosawa, des Zatoichi et des Leiji Matsumoto, Cowboy Bebop, Samouraï Champloo, Mushishi, Baccano, Akira, GITS, FLCL…ou les reprises punk des BO de Touhou), chante avec Go!Go!7188 ou des compilations de enka, m’hypnotise avec Oki Dub Ainu Band ou Kakushin Nishihara, danse avec Wagakki Band et BabyMetal, fredonne du Fukuhara Kimie, me remotive avec le générique de Kamen Rider (celui de l’ère Showa – tellement épique que j’éclate de rire et me remets joyeusement au boulot)…

Et, quand la fatigue et la démotivation se font trop ressentir, j’oublie les terres japonaises et j’applique la même méthode que pour la correction de copies: du stoner et, dans les cas désespérés, du System of a down. Saint Serj, venez à mon secours!

 

Aucun commentaire, ajoutez le votre !

Hébergement : Optilian  -  Réalisation : Bwoup.com - Morgan Thomas - Graphiste Illustrateur Morgan Thomas
Mentions légales - Tous droits résérvés Julie Proust Tanguy - De Litteris - 2011-2018