De Litteris

2-2-2013

Les Inaperçus

- Editions Les inaperçus

Créés en septembre 2011 par Frédérique Breuil et Mathilde Levesque, les Inaperçus jouent depuis aux alchimistes : débridant les genres littéraires et les cloisons entre support d’expression, leurs beaux livres réinventent le plaisir de lecture.

Le lecteur y assiste à une rencontre entre une plume et un regard qui, loin de s’opposer ou d’être subordonnés l’un à l’autre (l’image n’est pas illustrative, le texte n’est pas descriptif), créent à l’unisson un univers, une atmosphère, un fragment d’âme mouvant. La lecture s’avère alors recréation plurielle, où langue et photographie s’interpénètrent et creusent l’imaginaire : les images portées par la langue se démultiplient à travers le cliché, qui lui même crée des brèches dans le texte et retisse de son cadre tout l’espace littéraire. S’y ajoutent les échos des chimères portées par le lecteur, en un lent ballet dont on ressort fasciné.

En choisissant de privilégier des plumes refusant les carcans des genres – tant on trouve, chez Marie Chartres et Eric Pessan, des percées de poème, de conte, de mythe, de réalisme…-, en valorisant la création plastique – ce sont pour le moment deux photographes, Akin Cetin et Mikaël Lafontan, qui sont mis à l’honneur, mais les éditrices se montrent ouvertes à toute forme de création visuelle : collage, dessin…-, Frédérique Breuil et Mathilde Levesque offrent aux artistes contemporains un espace d’expression moderne et aux lecteurs une vision dynamique et ouverte de la création aujourd’hui.

Au plaisir de découvrir des univers singuliers s’ajoute celui de posséder d’élégants objets-livres. Papier mat, reproductions photographiques de qualité, mise en page élégante et soignée qui repose l’oeil et qui, bordant de blanc les photographies, les exalte, cahiers cousus, couverture magnifiant le travail du plasticien, superbe logo… Autant de qualités qui font de ces minces volumes de belles additions à nos bibliothèques.

Ne me reste plus qu’à attendre avec impatience le troisième – et à vous inviter, à nouveau, à découvrir les osmoses créatives que nous proposent les Inaperçus !

Note au lecteur désireux de  se convaincre des qualités littéraires des œuvres portées par Frédérique Breuil et Mathilde Levesque: il peut en lire des critiques sur De Litteris, il lui suffit de cliquer sur l’une des couvertures ornementant cet article!

Aucun commentaire, ajoutez le votre !

Hébergement : Optilian  -  Réalisation : Bwoup.com - Morgan Thomas - Graphiste Illustrateur Morgan Thomas
Mentions légales - Tous droits résérvés Julie Proust Tanguy - De Litteris - 2011-2017