De Litteris

1-9-2011

Repas de morts

Dimitri Bortnikov - Editions Allia

Les premières phrases en rebuteront certainement plus d’un (« Je me masturbai quand mon père a appelé. J’avais pas la force de me lever pour baisser le son du porno. Il y avait même un chien joyeux comme un jeune ours et une femme qui avidement gobait son sperme »). Pourtant, derrière cette entrée trash se cache un long monologue où les morts se mettent à table et bousculent les paysages : de la steppe aux faubourgs parisiens, le narrateur convoque les fantômes de son univers familial, leurs pourritures, leurs blessures à vif.

Les tableaux s’enchaînent sur un rythme saccadé, syntaxe violée, vocabulaire craché, créant, à grand renfort d’ombres, un univers étrange où réel et cauchemars se culbutent joyeusement. Au lecteur de se le laisser guider, non par le fil du récit (il n’y en a pas), mais bel et bien par la langue qui l’entraîne, syncopée, haletante au plus loin de la folie et de l’enfance du narrateur. Une lecture difficile, donc, pour le plus grand nombre, mais qui propose une expérience stylistique intéressante qui ne pourra que saisir viscéralement ceux qui parviendront à s’y abandonner.

Un petit extrait, pour vous convier à cette sombre table : « La vie m’a laissé en paix. J’ai glissé de ses mains. Du coup elle a eu pitié de moi.

La vie… Elle nous chante des berceuses et. S’endort elle-même. Tu vois le cœur de la tristesse. Je dis – maintenant, c’est fini. Elle est enterrée. Elle est dans la terre froide. C’est froid là-bas, froid. Je vais prendre l’avion. J’ai de l’argent, oui. J’le mettais de côté exprès. Pour les jours noirs. L’avion alors. C’est ça. L’air est si ouvert si humble et les ailes… c’est bien d’avoir les ailes. Planer… planer. Ce sera long mon voyage. Long. Lent à tout oublier. »

Commentez cet article :

4 commentaires

  1. Nadejda a écrit le 1-9-2011 à 13 h 38 min :

    J’hésitais devant ce livre, tentée. Ton avis me donne envie de le lire.

  2. Julie Proust Tanguy a écrit le 1-9-2011 à 13 h 41 min :

    J’attends ton avis avec impatience alors ! J’espère que ce livre, étrange et angoissant, parviendra à trouver son public entre les… 500? 600 ? 700 ? J’ai perdu le compte… livres de la rentrée littéraire. C’est une véritable “expérience” de lecture – mais Allia fait toujours des choix intéressants d’édition (du moins à mes yeux!).

  3. Nadejda a écrit le 17-10-2011 à 18 h 28 min :

    J’ai mis mon avis sur “Le repas des morts”. Un livre dérangeant mais d’une intense et violente poésie. Il reste près de moi pour en relire des passages au hasard et quel que soit l’endroit où on le reprend son pouvoir de captation garde toute sa force.

  4. Julie Proust Tanguy a écrit le 17-10-2011 à 18 h 40 min :

    Je viens de découvrir ça ! J’aime beaucoup l’image du “chamane” que tu as trouvé pour décrire l’auteur et suis ravie que tu aies succombé à la transe obscure qu’offre le livre…

Hébergement : Optilian  -  Réalisation : Bwoup.com - Morgan Thomas - Graphiste Illustrateur Morgan Thomas
Mentions légales - Tous droits résérvés Julie Proust Tanguy - De Litteris - 2011-2018